Nouvelle plateforme frigorifique Le Calvez à Cholet

La société LE CALVEZ SURGELÉS, filiale du Groupe LE CALVEZ, réalise un chiffre d ‘affaires de 75 M€ emploie 540 collaborateurs travaillant sur une dizaine de sites sur le territoire national. Spécialisée dans le transport et la logistique de produits surgelés sur le plan national et européen, elle fait partie des leaders dans cette spécialité.

L’ouest de la France est une région productrice majeure pour la fabrication des produits surgelés et LE CALVEZ SURGELÉS est historiquement installée à Rennes (Noyal-sur-Vilaine), siège de l’entreprise et site d’origine avec une plateforme spécialisée construite en 2011 et agrandie en 2015 (capacité de stockage de 7 500 palettes). L’ouest de la France est également couvert par le site d’Argentan avec un entrepôt d’une capacité de 9 500 palettes d’entreposage et une plaque de transport pour la Normandie et le nord de la France.

Depuis plusieurs années, l’entreprise déploie des activités sur les Pays de Loire mais sans y être directement installée, alors que c’est une zone dynamique. Elle est jusqu’à présent couverte par les deux sites de Rennes et d’Argentan et il s’est avéré indispensable pour le développement de la société de créer un nouvel entrepôt frigorifique au cœur de la région des Pays de Loire.

C’est ainsi que la décision a été prise de construire le site de Cholet (Z.I. du Cormier) qui permettra de dégonfler l’activité des agences existantes mais également de servir aussi bien en entreposage qu’en transport toute la clientèle de la région.

Cet investissement de l’ordre 5 millions d’euros comporte 6 portes à quai, 250 m² de bureaux et la chambre froide de 2 000 m² permettra de stocker 5 000 palettes de produits surgelés sur racks fixes et mobiles. Le bâtiment bénéficie de technologies novatrices visant à réduire sa consommation d’énergie et à afficher une empreinte écologique faible : système de réfrigération novateur et 100% naturel (CO2 transcritique), récupération de chaleur des compresseurs, récupération des eaux pluviales, optimisation de la température en fonction de la température extérieure, biberonnage des véhicules …

Une base de transport comptant au démarrage une dizaine de véhicules est adjointe au local de stockage avec des jonctions sur tous les autres sites. La base emploie à son lancement une vingtaine de collaborateurs et l’objectif est une trentaine d’emplois à terme.

La mise en service de la structure est prévue début juillet 2018.